Rechercher
  • Myriam Perrozet

La méditation de pleine conscience en entreprise, la voie de la résilience et de la créativité.



Réduction de l'anxiété, renforcement de l'immunité, la méditation n'a pas fini de nous surprendre. Elle fait beaucoup parler d'elle ces dernières années et pour cause, corrélées à de sérieuses études scientifiques menées par l'INSERM (entre autres), il est prouvé aujourd'hui qu'elle favorise l'hyper-vigilance, une meilleure gestion des émotions et modifie le rapport que nous pouvons avoir à la douleur.


Méditer cela consiste en quoi ?

"Méditer, c’est rester présent, rien de plus" explique Jon Kabat Zinn, Docteur en biologie moléculaire, Professeur de Médecine à l’université du Massachusetts, et fondateur du programme MBSR (Mindfulness Based on Stress Reduction). La pleine conscience signifie être attentif au moment présent, sans jugement. Cet exercice peut sembler extrêmement facile sur le papier, mais est un réel challenge de chaque instant.


En 2017 l'INSERM a proposé à deux groupes d'individus méditants chevronnés d'une part (10000h de pratique) et novices d'autre part, une expérience permettant de mesurer les effets de la douleur. Des stimuli brefs et intermittents ont été déclenchés, et les deux groupes ont ressenti le même niveau de douleur, mais le rapport à celle-ci a été très différent de part et d'autre. Pour les novices, le niveau de stress avant les stimuli était élevé, ce qui n'était pas le cas des méditants, qui ne cherchent pas à anticiper pas la douleur. Antoine Lutz Directeur de Recherche confie à Cortex Mag que "la méditation ne modifie pas la douleur mais notre rapport à la douleur".

La méditation intensément pratiquée de manière régulière permet de modifier la plasticité du cerveau. Le niveau de matière grise s'épaissit, ce qui ralentit la dégénération des capacités cognitives.


Que se passe-t-il dans le cerveau quand on médite ?

Tout d'abord nous ne sommes pas conscients de la quantité d’automatismes mentaux qui pilotent notre vie. Nous n’avons que très peu de capacités de choisir nos actions ou nos réponses à l'environnement.

Méditer nous permet de créer en quelque sorte "plus d'espace" "plus de choix" à nos réactions.

Lorsque l'on médite, l'hémisphère gauche du cerveau est activé, et une réaction s'enclenche pour apaiser le cerveau limbique, responsable de la manifestation des émotions, provoquant une inhibition des hormones de stress que sont l'adrénaline et cortisol.


Méditer nous rend plus conscient et dépolarise les émotions désagréables, pour revenir dans un état d'équilibre.


La méditation dans l'entreprise, oui, mais pourquoi faire ?

La technologie, l'accélération des échanges, a provoqué certaines conséquences sur l'organisation et le bien-être humain. Le numérique évolue plus vite que l'entreprise et les individus, et les chiffres liés à la qualité de vie au travail attestent que "tout n'est pas rose" dans cet environnement mouvant :

->67% des salariés déclarent avoir un travail nerveusement fatiguant (Malakoff Mederic 2016)

->42% des salariés estiment que leur rythme de travail s'accélère (Malakoff Mederic 2016)

->Un tiers des salariés s'absentent pour une durée moyenne de 17 jours par an. (Malakoff Mederic 2016)

Et l'Organisation Mondiale du Travail de la Santé place la France en 3ème position au niveau mondial pour le nombre de dépressions liées au travail.


L'entreprise est face à un enjeu de taille : il est urgent d'allier épanouissement et performance (ce dernier étant la conséquence du 1er et non l'inverse).

Beaucoup d'entreprises ont pris ce sujet très au sérieux, pour prévenir les risques psychosociaux mais encore trop peu en France ont introduit la méditation comme solution d'accompagnement des collaborateurs (exceptions faites des entreprises citées dans le paragraphe suivant et peut être d'autres, cette liste n'étant pas exhaustive).


Quelles sont les organisations dans le monde qui ont franchi le pas ?

Ford, Google, Carsberg, L'Oréal, Aetna, Siemens, EDF, Target, General Mills, Adobe, Goleman Sachs, Facebook, Twitter, Cisco, Linkedin, H4H Institute ;) proposent aujourd'hui des programmes de formation à la pleine conscience.

"The Atlantic" rapporte que la pratique du mindfullness (méditation de pleine conscience) a eu de réels effets bénéfiques sur la santé des collaborateurs de la société Aetnan permettant d'économiser 2000$ de frais de soins par employé.


Cet article ne pouvait pas se terminer sans citer Steve Jobs. Ce visionnaire pratiquait la méditation "zen" : il trouvait l'inspiration dans le retour au moment présent. Le biographe Walter Isaacson rapporte les propos de Jobs :

"Si vous vous asseyez et observez, vous verrez à quel point votre esprit est agité. Si vous essayez de le calmer, cela ne fait qu'empirer, mais au fil du temps il se calme, et quand il le fait, il y a de la place pour entendre des choses plus subtiles ... C'est alors que votre intuition commence à s'épanouir et que vous commencez à voir les choses plus clairement et à être plus présent dans le présent ... Votre esprit ralentit et vous voyez une immense étendue dans le moment. Vous voyez tellement plus que vous ne pouviez voir auparavant. " (source inc.com)


Regardez votre Iphone, votre Macbook, votre ipad, il a été créé en partie grâce à la pratique de la méditation :) ca donne envie non ?


En quelques mots vous aurez compris que méditer est source d'inspiration, de créativité ; toutes les entreprises pourraient, avec cet outil, développer résilience, pacification des esprits, et innovation.



147 vues

Nous suivre

  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc

 ​© H4H Institute - Entreprise

Mentions légales :​ SASU H4H INSTITUTE - SASU au capital de 1.500 euros. - RCS Bourg en Bresse 830 782 082 - N° TVA intracommunautaire FR31830782082 - Siège social : 615 route de Bourg - 01640 SAINT JEAN LE VIEUX - Directrice de publication : Myriam Perrozet - Contact : myriam.perrozet@h4h-institute.com - Organisme de formation enregistré sous le numéro 84010197501