L'hyper connexion des individus, des organisations, depuis le début des années 2000 avec l'arrivée d'internet, la création de nouvelles technologies, et le développement de l'intelligence artificielle, a complètement transformé les échanges au niveau mondial.

 

Le marché est en forte demande d'agilité, d'idées disruptives, d'expériences client inédites. L'avenir économique est teinté de mutualisation des connaissances (économie de la connaissance), et de processus durables avec l'avènement de l'économie circulaire.

 

La conception du « travail » évolue rapidement et le marché de l'emploi en est bouleversé. 85% des postes qui seront créés dans 10 ans, n'existent pas aujourd'hui.

 

Les freelancers sont de plus en plus nombreux, et les digital natives envahissent l'entreprise avec une manière de penser singulière, qui crée la rupture.

Essor des Freelancers

Évolution

du travail

et de l'emploi

Internet - Technologie - IA

Économie de la connaissance

Milleniums

entrée sur le marché

de l'emploi

Désintermédiation des services, disruption des marchés

Économie circulaire

Le marché

Internet, technologie, IA :

Avec l'arrivée d'internet, les réseaux sociaux, la massive digitalisation des échanges, le nombre d'informations a triplé en 10 ans.

Nous produisons autant d’information en deux jours que l’humanité en a généré depuis son origine jusqu’au début du 21ème siècle.

L'émergence de l’IA, l’automatisation et la robotisation vont mécaniquement remplacer un grand nombre d’emplois ou tâches et vont revoir les rôles dans l'entreprise. Nous ne connaissons pas 85% des emplois qui seront créés dans les 10 prochaines années.

La transformation des compétences est au cœur des préoccupations des entreprises.

Essor des freelancers :

Les indépendants seront plus de 50% de la population active en 2027 aux Etats-Unis (actuellement 36% de la population américaine) source : Freelancing in america 2017.

Cette part en France a augmenté de 25 % depuis 2003, soit 10 fois plus vite que la population salariée (source Etude de l'Observatoire Alptis de la protection sociale).

Les professionnels qui choisissent de travailler en freelance font ce choix en sachant que, en tant que leur propre patron, ils contrôlent leur destin. Les freelances pensent donc plus proactivement aux tendances du marché et renouvellent leurs compétences plus souvent que les employés traditionnels, contribuant ainsi à faire progresser notre économie. ” a déclaré le PDG d’Upwork.

La désintermédiation des services, disruption des marchés :

Nous avons assisté ces dernières années à une vraie transformation des marchés avec l'arrivée d'entreprises comme Amazon, Airbnb, Netfix, google, Uber, Facebook. Elles réinventent le marché, par des innovations inédites axées sur l'excellence de l'expérience client et accroissent fortement la concurrence.

"Près de deux entreprises sur trois font face à une forte disruption de leurs secteurs d’activité, d’après une étude d’Accenture". L’étude analyse 3629 grandes entreprises dans 82 pays (dont la France).

 

Économie de la connaissance :

Croissance infinie et matière finie est un modèle qui est en voie d'extinction. Les économistes d'aujourd'hui pensent que la croissance infinie passe par l'économie immatérielle, le partage de connaissances, car la connaissance est par définition infinie.

Ce modèle décuple la croissance des organisations car les échanges sont à sommes positives (Loi de Sudoplatov), alors que les modèles purement matérialistes proposent un système d'échanges à sommes nulles.

Le maître mot de l'économie de la connaissance est l'innovation.

 

L'économie circulaire :

L'entreprise de demain devra aller vers un modèle zéro déchet, écologiquement vertueux, en boucle et en réseau de manière à préserver l'environnement et les Hommes. Il faudra redoubler d'idées pour inventer ces solutions qui seront par voie de conséquence de vrais relais de croissance.

Évolution du "travail" et de l'emploi :

Le verbe travail a fortement évolué depuis la Rome Antique jusqu'à nos jours.

Le verbe travailler vient du latin populaire tripaliãre, qui signifie torturer avec le tripalium.  Au XIIe siècle, le sens de travailleur devient plus moderne, signifiant celui qui tourmente. Le travail devient ensuite facteur de production au XVIIIe siècle, puis vu comme une liberté créatrice au début du XIXe siècle. 

Pour Henri Wallon (1879-1962), travailler c’est « contribuer par des services particuliers à l’existence de tous, afin d’assurer la sienne propre ».

L'essor des technologies, la numérisation des échanges bouleversent largement le marché de l'emploi.

L’Institute for the Future (IFTF), un organisme de prévisions américain, affirme que 85% des emplois occupés en 2030 n’ont même pas encore été créés.

Les programmes de formation d'aujourd'hui sont déjà obsolètes. Les entreprises doivent désormais investir dans la formation aux soft-skills afin que les collaborateurs développent une plus forte adaptabilité et employabilité.

Milleniums entrée sur le marché de l'emploi :

Les millenials ou digital native (Hommes et Femmes nés après 1995) s'attachent davantage au sens du travail qu'à sa finalité et sont plus fidèles au projet qu'à l'entreprise.

Je veux revenir au

Je veux en savoir plus sur

Je veux en savoir plus sur

Nous suivre

  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc

 ​© H4H Institute - Entreprise

Mentions légales :​ SASU H4H INSTITUTE - SASU au capital de 1.500 euros. - RCS Bourg en Bresse 830 782 082 - N° TVA intracommunautaire FR31830782082 - Siège social : 615 route de Bourg - 01640 SAINT JEAN LE VIEUX - Directrice de publication : Myriam Perrozet - Contact : myriam.perrozet@h4h-institute.com - Organisme de formation enregistré sous le numéro 84010197501