La digitalisation des processus et des organisations, est au cœur des préoccupations. L'entreprise se transforme de l'intérieur sur tous les fronts.

 

Les rôles transmutent, l'intrapreneuriat est en plein essor, les frontières entre l'interne et l'externe s'amenuisent. Nous ne distinguons plus de limite entre le client et le collaborateur. Avec l'avènement des réseaux sociaux, le salarié devient acteur de promotion de la marque.

 

Le management évolue en conséquence pour devenir plus botom-up que top-down, et nous assistons à la pullulation des Chief Happiness Officers.

 

L'entreprise a compris la nécessité absolue de devenir inclusive, de favoriser la biodiversité des mindset, et de former les collaborateurs aux soft skills source inépuisable d'innovation.

 

Le bien-être des collaborateurs est également une vraie priorité. Les dernières études sur la qualité de vie au travail montrent la fracture de la révolution numérique sur l'humain. La performance doit désormais passer par l'épanouissement des collaborateurs, et nombreuses sont les entreprises qui investissent dans cette voie.

Intrapreunariat

Études qualité de vie au travail

Formation aux Soft Skills

Management 3.0

Collaborateur

ambassadeur de marque

Fusion des rôles

collaborateurs/clients

Digitalisation des organisations

L'entreprise inclusive

Essor des Chief Happiness Officer

L'entreprise

Digitalisation des organisations :

Les entreprises françaises accusent un certain retard dans leur transformation digitale, alors que la numérisation est un vrai levier d'opportunités et de croissance.

Les résistances qui s'opèrent sont actuellement liées :

- à la sécurité des données

- aux freins aux changements

- à l'absence de ROI immédiat,

- au manque de moyens humains et financiers.

 

Intrapreneuriat "le rêveur qui agit" Gifford Pinchot :

Terme daté de 1976 par Norman Macrae pour désigner « les managers qui mettaient sur pied de nouvelles et petites entreprises dans l'enceinte des organisations vieillissantes ».

L’évolution des marchés, des technologies, l'émergence des entreprises disruptives obligent les organisations à redoubler leurs capacités d’innovation pour continuer à évoluer, voire simplement à ne pas disparaître.

37% des entreprises ont un programme d'intrapreneuriat

2/3 des collaborateurs sont attirés par des entreprises proposant des programmes d'intrapreneuriat (2017 source Deloitte).

 

Fusion des rôles collaborateurs-clients  :

La frontière entre les deux rôles s'amenuise, et les entreprises doivent désormais veiller à prendre soin aussi bien du client que du collaborateur. La fidélisation des forces vives est un fort enjeu en lien avec la limitation du turn over.

 

Les collaborateurs ambassadeurs de marque :

Les salariés sont de plus en plus au centre de la stratégie de communication externe. L'entreprise a en effet compris l'impact majeur de la voix des collaborateurs sur le web et les réseaux sociaux. L'entreprise s'engage progressivement dans une démarche d'optimisation de l'expérience salariée et l'amélioration de la qualité de vie au travail. (source : étude Segeco 2018).

 

Management 3.0 :

Le numérique va permettre au manager d'accélérer et d'approfondir la réalisation des tâches. Celui va voir progressivement son rôle se transformer pour être plus botom up que top down. Il aura pour mission d'harmoniser la communication des individus et des groupes, de gérer et de faire converger les systèmes intelligents.

Il sera le garant de la raison d'être de l'entreprise, et aura au centre de ses préoccupations le "comment on va réussir ensemble ". Le manager va progressivement adoucir ses missions de contrôle à profit de missions de "aider à faire grandir" "coach" "support" "facilitant".

61% des dirigeants ne se sentent pas préparés pour affronter les enjeux de management pour les entreprises de + de 50 salariés (source : étude Segeco 2018).

Essor des Chief Happiness Officer :

L'entreprise a compris que la performance est la conséquence du bien-être et de l'épanouissement. L'évolution des créations de postes des Chief Hapiness Officer en 2 ans est portée à +967% (source Qapa).

 

L'entreprise inclusive pour favoriser la biodiversité des mindset :

L'entreprise devra être inclusive car si elle est hétérogène (avec des gens qui pensent différemment) la probabilité de résoudre un problème augmente, et la capacité à innover se voit alors décuplée. La diversité est une force.

La capacité à faire dialoguer les parties de manière participative, challenge les compétences et les visions individuelles, combine les talents, encourage l’idéation et accélère la création.

 

Formation aux soft skills :

Pour faire face à l'environnement complexe, incertain, et mouvant, de plus en plus d'entreprises recrutent davantage sur les soft skills (compétences comportementales, agilité, flexibilité, capacité à challenger l'existant, à inventer etc…) que sur les hard skills (compétences métiers).

« L’employabilité de demain passera par la connaissance de soi » – Hélène Zapata (FuturSkill).

 

Études sur la qualité de vie au travail :

La révolution du numérique et la transformation des organisations a des aspects positifs, mais aussi des conséquences conduisant une partie des collaborateurs à mal vivre ces mutations.

67% des salariés déclarent avoir un travail nerveusement fatiguant (Malakoff Mederic 2016).

42% des salariés estiment que leur rythme de travail s'accélère (Malakoff Mederic 2016).

22 % des salariés déclarent avoir «  peur d’être dépassé à l’avenir par les nouveaux outils et les changements » (Malakoff Mederic 2016)

26% des collaborateurs sont désengagés (enquête Gallup de 2013 - 27 millions d’employés dans 195 pays) soit un coût moyen de 12600€ par collaborateur.

52% des salariés se disent anxieux au travail.

Source Observatoire du Stress au Travail, étude Stimulus 2017

 

L’absentéisme au travail concerne un tiers des salariés pour une durée moyenne de 17 jours. (Malakoff Mederic 2016).

L'Organisation Mondiale du Travail de la Santé place la France en 3eme position au niveau mondial pour le nombre de dépressions liées au travail.

L'entreprise est face à un enjeu organisationnel et humain, et il est urgent d'allier épanouissement et performance (ce dernier étant la conséquence du 1er et non l'inverse).

Les études montrent qu'un salarié accompli dans sa mission est 2 fois moins malade, 6 fois moins absent, 31% plus performant, et 55% plus créatif.

Je veux revenir au

Je veux en savoir plus sur

Je veux en savoir plus sur

Nous suivre

  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc

 ​© H4H Institute - Entreprise

Mentions légales :​ SASU H4H INSTITUTE - SASU au capital de 1.500 euros. - RCS Bourg en Bresse 830 782 082 - N° TVA intracommunautaire FR31830782082 - Siège social : 615 route de Bourg - 01640 SAINT JEAN LE VIEUX - Directrice de publication : Myriam Perrozet - Contact : myriam.perrozet@h4h-institute.com - Organisme de formation enregistré sous le numéro 84010197501